Fonds National de Développement Agricole au Bénin : « Notre agriculture est ressuscitée »

Economie

Le ministre de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche Gaston Dossouhoui a procédé au lancement officiel de la campagne d'information, de communication et d'éducation sur les mesures d'accompagnement du secteur agricole au Bénin, ce mercredi 18 Août 2020 à l'hôtel Golden Tulip. Il a été assisté par son collègue Romuald wadagni, ministre de l'économie et des finances. Plusieurs personnalités politiques, responsables d'institutions, d'organisations ont honoré de leur présence cette cérémonie.  

"Mettre l'agriculture au coeur de l'économie béninoise". C'est l'un des points forts inscrit dans le Programme d'Action du Gouvernement. Pour atteindre cet objectif, le gouvernement a pris plusieurs mesures pour transformer le secteur agricole. Un montant de 100 milliards est decaissé pour accompagner ce secteur. « Certains des problèmes auxquels nous sommes confrontés commencent par trouver de solutions » a affirmé Gaston Dossouhoui, ministre de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche. Il s'agit d'un appui du gouvernement pour soulager les agriculteurs. Pour lui,  le gouvernement a trouvé la thérapie adéquate pour favoriser le décollage de l'agriculture dans notre pays. Une initiative qui va permettre également le développement économique de notre pays et l'épanouissement des agriculteurs. . « L'argent maintenant va circuler de manière honnête » a-t-il martelé. Dans cette même perspective, le Président de la Chambre Nationale d'Agriculture du Bénin soutient que ce financement va libérer les paysans de leur difficultés. « Notre agriculture est sur le point de disparaître et on l'a ressuscitée » a-t-il laissé entendre. Il poursuit et notifie que « Sans le financement agricole, on ne peut jamais amorcer le développement économique de notre pays ». Le ministre Gaston Dossouhoui a invité tous les passionnés de l'agriculture et qui sont en quête de financement à présenter de projet porteur d'avenir dans ce secteur pour bénéficier de ce financement. « Ne laissez jamais dormir ces fonds dans les caisses » a-t-il affirmé avec force. Il a enfin exhorté tous ceux qui sont présents à cet événement de porter le message aux autres. Il  a rassuré chacun que le gouvernement va procéder à des sensibilisations dans toutes les communes, dans tous les départements pour annoncer cette bonne nouvelle à tous les citoyens béninois. Car, le Fond National de Développement Agricole va donner un véritable coup d'accélérateur au secteur agricole. Par ailleurs, Léonard Valère Oussou, directeur général du FNDA, a souligné que le FNDA ne fait pas de crédit. Mais il facilite l'accès aux crédits auprès des banques et Structures Financières Décentralisée (SFD).  À l'entendre, les bénéficiaires éligibles de cet accompagnement sont: les Petites et Moyennes Entreprises agricoles et les Petites et Moyennes Industries, les coopératives de producteurs ou de transformateurs immatriculés, les groupement d'intérêt économique, les petits exploitants agricoles organisés en coopératives immatriculées, les petits exploitants ou producteurs industriels disposant d'un IFU.

 

Léonce Hounliho