Prestation de serment à la Cour des comptes : Le Bénin se met au pas

Politique

La toute première Présidente de la nouvelle Cour des Comptes, Ismath Bio Tchané Mamadou, a prêté serment ce vendredi 7 mai 2021 pour prendre  fonction dans ses nouvelles attributions. La Cour des comptes est la plus haute juridiction du contrôle des comptes publics. Ses décisions sont sans recours et s’imposent à tout pouvoir. Le Bénin vient de se conformer ainsi aux directives de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest.

Après sa nomination en Conseil des ministres du 28 avril 2021, Ismath Bio Tchané Mamadou se rend disponible pour présider la toute première Cour des comptes du Bénin. Son serment du 7 mai le démontre à juste titre. « Je jure de bien remplir fidèlement ma fonction, de l’exercer en toute impartialité, dans le respect des lois, de garder le secret de délibération et des votes, de ne prendre aucune position publique, de ne donner aucune consultation à titre privé sur les fonctions relevant de la compétence de la cour, et de se conduire en tout comme un digne et loyal magistrat », a-t-elle juré devant le chef de l’Etat.  Prenant acte de la prestation de serment, le Président de la République Patrice Talon l’a renvoyée à l’exercice de ses fonctions. Le chef de l’Etat est par ailleurs est revenu en bref sur les qualités qui ont milité en faveur du magistrat nommée à la tête de l’institution. La Cour des Comptes (CC) est la  haute juridiction de l’Etat en matière de contrôle des comptes publics, conformément à la loi n° 90-32 du 11 décembre 1990 portant constitution de la République du Bénin. La Cour des Comptes est créée en remplacement de la chambre des comptes de la Cour Suprême à la faveur de la révision de la constitution en novembre 2019 en ses articles 134-1 et suivant. Elle a pour rôle de vérifier les comptes et de contrôler les entreprises publiques et organismes à participation financière ou bénéficiant des fonds publics. Elle veille également au bon emploi des fonds publics. Ses décisions ne sont susceptibles d’aucun recours et s’imposent aux pouvoirs exécutif, législatif et à toutes les juridictions mais n’a pas pouvoir de juger. La Cour des Comptes du Bénin est créée conformément aux normes des textes de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uémoa) et de l’Organisation internationale des institutions supérieures de contrôle des finances publiques (Intosai).

Qui est Ismath Bio Tchané Mamadou 

Native de Porto-Novo et originaire de Djougou dans le département de la Donga, elle est entrée dans le corps magistral il y a environ 33 ans. Ancien juge au tribunal de première instance de Cotonou, ex agent judiciaire du trésor au ministère de l’Economie et des finances, elle fut conseillère à la Cour suprême avant d’assurer l’intérim de la présidence de la Chambre des comptes de la Cour suprême pendant cinq ans. Cadre A12 de la fonction publique et âgée de 59 ans en 2021, Ismath Bio Tchané Mamadou devient la première Présidente de la première mandature de la cour des Comptes du Bénin. 

Bertin DOKO