Rencontre en vue d’un dialogue politique au Bénin : Azannaï dit niet !

Politique

Le parti Restaurer l’Espoir de l’ancien ministre Candide Azannaï, ne sera pas à la réunion de concertation initiée par le Chef de l’Etat, ce lundi 15 juillet 2019. Restaurer l’Espoir décline l’offre et se justifie.

A la faveur d’une rencontre avec les femmes du Parti "Restaurer l’Espoir", Candide Azannaï, ancien ministre de la Défense de Patrice Talon, n’est pas passé par quatre chemins pour rejeter la participation de sa formation politique à la rencontre à laquelle "Restaurer l'Espoir" a été convié. Dans un communiqué Radio-Télé, le Directeur de Cabinet Civil du Président de la République a invité certaines formations politiques, qui n’auraient pas terminé le processus de mise en conformité et autres démarches administratives avec le ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, à une réunion de concertation avec le Président de la République, Patrice Talon.

Pour Candide Azannaï, cette rencontre n’est pas à l’ordre jour. Il ne se voit pas en discussion avec un gouvernement anti-démocratique qui bafoue les libertés. Pour le président de "Restaurer l’Espoir", certains préalables sont restés sans suite.

La rencontre avec le Chef de l’Etat, prévue ce lundi 15 juillet 2019 au Palais de la Marina, pourrait donc se tenir sans "Restaurer l’Espoir" qui y voit un marché de dupes.

Pour rappel, "Restaurer l’Espoir" n’a pu participer aux dernières élections législatives, parce qu’il manquerait à son dossier le Certificat de conformité à la nouvelle Charte des Partis Politiques. Aussi la rencontre avec le Chef de l’Etat, rentre-t-elle dans le cadre du Dialogue annoncé dans son discours à la Nation aux lendemains des élections législatives qui ont enregistré un fort taux d’abstention jamais connu depuis la Conférence Nationale des Forces Vives de Février 1990.

 

Régis de SOUZA