Présidentielle au Bénin : Daniel Edah rebelotte

Politique

Acteur politique et homme de Dieu, Daniel Edah a annoncé, dans une vidéo diffusée sur sa page Facebook, sa déclaration officielle de candidature pour la présidentielle de 2021.

«J’ai la grâce de vous annoncer, en acceptation de l’appel de Dieu, pour la prospérité inclusive du Bénin, que je suis candidat à l’élection présidentielle de 2021 ». C'est en ces termes que Daniel Edah annonce ce vendredi 6 novembre 2020, sa candidature à la présidentielle de 2021.Ceci pour conférer au Bénin une beauté et une grandeur.  Voilà l'objectif de Daniel Edah qui prétend succéder à Patrice Talon. Il envisage faire du Bénin, un « pays attractif des investisseurs nationaux et étranger, un pays de service par excellence, pays de transit préféré par les pays de l’hinterland et destination privilégiée des multinationales souhaitant conquérir le marché sous-régional et un pays dont la croissance économique repose surtout sur l’accroissement et la transformation de ses matières premières » conclut-il dans la vidéo d'annonce sur sa page Facebook.  À l'entendre plusieurs raisons justifient son choix pouillér la course à la Marina  « la vision du Bénin économiquement prospère et socialement stable est à la fois la boussole de mon engagement politique et mon offre pour vous conduire à devenir la meilleure version de vous-même, à participer à la transformation sociale et économique de notre pays et pour que vous soyez en mesure de poursuivre la route au cas où pour une raison ou pour une autre je venais à disparaître de la scène politique ». Il continue et affirme que son opposition est «une opposition à tout le système politique porteur des gènes d’exclusion et d’injustices depuis plusieurs années sur fond de guerres personnelles entretenues sous le couvert des institutions de la république. Ce système est aujourd’hui incarné par les principaux acteurs de la mouvance et de l’opposition que nous avons le mandat divin et le devoir historique de réconcilier et d’amener très prochainement à travailler ensemble pour la Grandeur du Bénin ». Il faut noter qu'en août dernier, les jeunes du département de la Donga réunis au sein du creuset ‘’Il fera beau-Donga’’, ont suscité la candidature de celui-ci. Un appel qui n'est certainement pas tombé dans les oreilles d'un sourd. Mais avant de voir sa candidature validée, il doit relever le défi d'obtenir le parrainage d'au moins 10% d'élus soit 16 maires ou députés. 

 

 

Léonce Hounliho