Patrice Talon dans les Collines : Le cas Komi Koutché a été évoqué

Politique

Après une petite pause marquée mercredi dernier pour tenir le Conseil des Ministres, le Chef de l’Etat, Patrice Talon a repris son périple national. Cette fois-ci dans les collines. Il a parcouru les communes de Bantè, Savalou, Glazoué et Dassa. Dans ces communes, le chef de l'Etat a été bien accueilli.

L'engouement de la population et la liesse populaire qui accompagnent Patrice Talon, montre que celui-ci est en odeur de sainteté dans ces villes. Dans chacune des communes, il s'est livré au même exercice. Il rappelle les raisons de ce tour national entamé depuis le jeudi 12 novembre 2020. « Je suis venu pour vous faire le point des actions de développement que vous m'avez confiées» précise t-il. À Bantè, fief et ville d'origine de Komi Koutché, ancien ministre des finances, les discussions ont tourné autour de la paix et la réconciliation.  La population de cette localité ne digère point l'exile de leur fils. Le maire de la commune de Bantè, prenant la parole a sollicité la clémence du chef de l'État pour le retour de Komi Koutché « Qu'il me soit permis de dire devant vous au nom des populations qui m'ont mandaté que Bantè n'est pas contre la personne du chef de l'État ni de l'institution que vous incarnez. Seulement, elles aimeraient qu'en votre qualité du père de la Nation, vous puissiez faire tout ce qui est en votre pouvoir pour favoriser le retour au pays de tous les fils et de toutes les filles actuellement éloignés et de leur fils Komi Koutché en particulier », plaide t-il Une plaidoirie qui a été bien entendue par leur hôte. Pour Patrice Talon, « le pardon et la réconciliation qui sont ainsi évoqués, ne se feront pas au mépris ni au dépens de la réédition de compte et de la justice. Pardon et réconciliation oui, mais justice d'abord ». À en croire Alain Orounla, ministre de la Communication et de la poste et Porte-parole du Gouvernement, cette réponse que leur a servie le Président de la République confirme sa détermination à lutter contre la corruption. À savalou, le président Patrice Talon a approfondi les programmes et réalisations dans chaque secteur. Il a invité et exhorté tous les citoyens à avoir à l'esprit que nous sommes une nation qui est en pleine construction pour aller très loin dans le développement. Les discussions sont allées dans le même sens à Glazoué: celles de la réédition de compte. En face des populations, le chef de l'État a vanté les oeuvres entreprises par son gouvernement pendant ce quinquennat. « Jamais en cinq ans, jamais notre pays n'a construit autant de voies à l'intérieur des communes ». Ceci dit-il a mis le Bénin sur la voie du développement. Le maire de cette commune, Gilles Houndolo, très ému et satisfait des différentes réformes engagées par Patrice Talon depuis sa prise de pouvoir en 2016, souligne que celui-ci est l'homme idéal qui puisse véritablement conduire la barque Bénin à une bonne destination. Lesquelles réformes ont donné plus d'attractivité et de visibilité à sa commune en particulier et au Bénin en général.

Léonce Hounliho