Candidature pour la présidentielle de 2021 : Patrice Talon avise encore

Politique

Le  président Patrice Talon continue son exercice de reddition de comptes dans le département du Zou. Face à la population de Ouinhi et de Covè ce lundi 30 Novembre 2020, le chef de l'État maintient le suspense sur sa candidature à la présidentielle de 2021.

Patrice Talon laisse toujours planer le doute sur sa candidature pour la présidentielle de 2021. Sa désignation par le Bloc Républicain comme étant son candidat à la magistrature suprême et ce tour national qu'il a commencé font croire à plus d'un que sa candidature pour la prochaine bataille présidentielle est certaine. Mais face à la population de  Ouinhi, celui-ci laisse croire qu'il n'a pas encore pris une décision concernant ce  sujet. Il pourrait décliner ce projet de se porter à nouveau candidat et respecter sa promesse de mandat unique . Ce sont les jours à venir qui vont lui permettre de prendre une décision . « Je reviendrai début janvier et je vous parlerai de l’élection présidentielle de 2021. Si je serai candidat ou pas, je vous le dirai », a-t-il déclaré. À l'en croire, la conquête du fauteuil présidentiel en 2021, n'est pas sa préoccupation de l'heure. Ce qui importe pour lui, c'est le développement du Bénin. Et c'est justement pour cette raison qu'il a entamé cette tournée nationale pour recueillir les appréciations et observations du peuple béninois sur les oeuvres entreprises par son  gouvernement. « Celui qui sera le président du Bénin dans quelques mois n’est plus important, le Bénin est déjà sur la route du développement », a-t-il précisé. Pour lui, son gouvernement a su comprendre tôt les maux dont souffre le pays et lui a administré la solution adaptée pour résoudre le problème vite et sans tâtonnements. Il a souligné que le Bénin est déjà mis sur la voie du développement. Il exhorte alors chacun à inscrire au rang de ses priorités, le développement du Bénin. Et pour s'affirmer au soleil du développement, du bien-être, il faut travailler. Il a par ailleurs, invité les béninois au travail. Car, le développement nécessite la participation de toutes les énergies et intelligences. Il ne peut être l'oeuvre du gouvernement uniquement. Il est l'oeuvre d'un peuple. «Tu construiras tes routes à la sueur de ton front; tu construiras tes écoles à la sueur de ton front; tu construiras ton pays à la sueur de ton front.» a-t-il dit en paraphrasant un passage des Saintes Écritures. 

 

Léonce Hounliho