Présidentielle 2021: L'opposition béninoise se met au Front

Politique

Une nouvelle coalition est portée sur les fonts baptismaux ce mercredi 13 janvier 2021. Il s'agit du Front pour la Restauration de la Démocratie collective (FRD). Face à la gouvernance de la rupture et du nouveau départ, l'opposition ne démord pas.

Liberté collective et État de droit. C'est ce que réclame la nouvelle coalition de l'opposition béninoise mise sur pied ce 13 janvier 2021 à travers le Front pour la Restauration de la Démocratie. Trois formations politiques à savoir : la Dynamique Unitaire pour la Démocratie et le Développement (DUD) de Valentin Aditi-Houdé qui en est d'ailleurs le président, Les Démocrates (LD) d’Éric Houndété, le Rassemblement de Joël Aïvo (RJA) et la Grande Solidarité Républicaine (GSR) d’Antoine Guédou. Ce collectif se donne pour mission de rétablir l'ordre constitutionnel du 11 décembre 1990 et l'alternance dès le scrutin présidentiel d'avril 2021.

A travers une déclaration, le FRD exige : « L’application immédiate des Arrêts de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples demandant le maintien de la Constitution du 11 Décembre 1990. L’organisation d’un dialogue inclusif de tous les acteurs de la vie politique aux fins de déterminer de façon consensuelle les modalités d’une élection pacifique et démocratique. L’abrogation de toutes les lois liberticides votées au parlement pendant le mandat du Président Patrice Talon notamment la loi n° 2019-40 du 7 novembre 2019 modifiant la constitution du 11 décembre 1990, la loi 2019-43 du 15 novembre 2019 portant code électoral instituant le parrainage et la loi règlementant les droits de grève. Le respect des droits et libertés fondamentaux garantis par la Constitution et par les conventions internationales. Le retour de tous les citoyens béninois contraints à l’exil. La libération des prisonniers politiques. L’audit de la Liste Electorale Permanente Informatisée de manière consensuelle, la restitution et la garantie, aux travailleurs, de leurs acquis sociaux. Le respect strict, par le Président Patrice Talon, de la durée de son mandat constitutionnel qui court du 06 avril 2016 à 00 heure au 05 avril 2021 à minuit conformément au serment qu’il a prêté devant le peuple béninois. »

Les partis politiques composant le FRD lancent un appel au peuple béninois pour une mobilisation contre le pouvoir en place. Il faut rappeler que la présidentielle est prévue pour avril 2021 et aucun candidat n'est encore officiellement déclaré. Par contre, la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) a déjà établi le calendrier électoral et rendu disponible les formulaires de parrainage.

Bertin DOKO