Fête des Religions Endogènes : Isatis, installe l’Ordre Suprême des Ancêtres à Ouidah

Société

Dans le cadre de la célébration chaque année au Bénin de la fête du 10 janvier, la fête des Religions Endogènes, l’Organisation Non Gouvernementale Internationale Isatis a mis un point d’honneur à cette célébration en mettant sur pied l'Ordre Suprême des Ancêtres et le lancement du site du Chef Suprême des Religions.

Ouidah, ville historique du Bénin, ville inscrite au patrimoine national et international comme étant le berceau des divinités Endogènes ou Vaudou a été l’endroit idéalement choisi pour connaître de l’événement historique qui lie désormais l’Ong Isatis à la ville de Ouidah, et qui sera identifiée comme siège mondial de l’Ordre Suprême des Ancêtres. Lors de la cérémonie qui a consacrée la mise en place de cet Ordre, le Maire de la commune de Ouidah, Célestine Adjanohoun dira que « L'initiative s'inscrit dans les Objectifs Du Développement  conformément aux objectifs que s'est assigné l'Ong Isatis. Désormais le vodou ne sera plus qu'écouter mais présent à travers les médias et les nouvelles technologies. Merci a l'Ong Isatis qui a voulu valoriser le vodou à travers le monde entier ». A en croire celle-ci, « Le vodou ne fait pas du mal, le vodou ne fait que du bien. Cette initiative qui rehausse l'image de Ouidah qui est le berceau des vodou, permet de montrer aux populations que le vodou est une bonne chose ».

La Représentante Afrique de Isatis, Inès Makpé explique en premier lieu l’objectif de sa structure et les visions pour le tourisme. « Isatis est une banque d'affaires dont le siège social est à Montréal, au Canada et qui possède des antennes régions à travers le monde, dont un bureau de représentations au Bénin. Isatis s'investit dans plusieurs secteurs, dont la mise sur pied et la promotion de produits de tourisme mémoriel, mais aussi la valorisation d'éléments de propriété intellectuelle dérivés du patrimoine immatériel ». A ce sujet, ajoute-t-elle, « …nous avons un intérêt manifeste pour la sagesse et la culture vodoun ainsi que mes attributs du patrimoine immatériel de l'humanité légué en héritage par nos ancêtres, à travers les différents royaumes qui constituent la mosaïque du Bénin aujourd'hui ». En considération de ces faits, offrir un appui technique est une contribution financière au palais Houxwé, pour soutenir la mise sur pied et les opérations de l'Ordre Suprême des Ancêtres, était pour nous tout indiqué », ajoute Inès Makpé. Elle informe de ce que la contribution d'Isatis, qui a principalement pris la forme d'une commandite, s'inscrit dans sa volonté de poser des actions concrètes, tangibles et structurantes, en appui au Programme d’Actions du Gouvernement.

Paul Akogni, Directeur du Patrimoine Culturel, représentant le ministre de la Culture, présent à la cérémonie marquant la naissance de l’Ordre Suprême des Ancêtres informera que l’Ordre Suprême des Ancêtres entend assembler, organiser et conduire les adeptes et sympathisants du culte vodoun dans un creuset d’action de réflexion. Il insistera sur « toute action menée dans le but de sauvegarder, documenter, identifier, protéger, revitaliser, promouvoir un élément du vodou sera bien accueillie par le ministère ».  Pour celui-ci, l’Ordre est désormais un partenaire, une interface et un opérateur clé dans la mise en œuvre de certaines actions gouvernement du président Talon à travers le ministère de la culture. L'ong entend rassembler tout le monde dans un creuset de réflexion. Tout ce que vous ferez pour promouvoir, valoriser et le culte vodoun sera accueilli par mon département ministériel.

L’Ordre Suprême des Ancêtres créé par Son Éminence Dagbo Hounon et Son Altesse Nangbo a l’occasion des fêtes du 10 janvier 2020, entend promouvoir une grande communauté internationale qui réunira plus de 50 millions d’adeptes et de sympathisants vaudou répartis principalement en Afrique, en Europe, en Amérique du Sud, dans les Caraïbes ainsi qu’aux États-Unis et au Canada pour laquelle le Daagbo Hounon agit à titre de guide spirituel, d’autorité morale et de gardien de la culture et du culte vaudou. L’Ordre des Anciens ambitionne d’être une grande organisation caritative et philanthropique visant la promotion de la paix, la fraternité, la solidarité et l’entente entre les peuples dans le but d’échanger des idées, des richesses, des cultures et des croyances.

 

Régis de SOUZA