Senum 2020 : Vers une maturité numérique du Bénin

Société

« Spécial soixantenaire de l’indépendance : En route vers notre maturité numérique », c’est le thème de l’édition 2020 de la Semaine du numérique organisée par le ministère du Numérique et de la Digitalisation. Un thème qui trouve son sens à travers une multitude de communications animées par des startups et des personnalités. C’était le  lundi 23 novembre dernier à Golden Tulip.

La Semaine du Numérique, Senum, malgré la pandémie du coronavirus a été lancée ce lundi 23 novembre 2020 et a mobilisé des acteurs du digital. « Sous le leadership du président de la République, nous avons décidé d’emprunter le chemin de la transformation digitale de notre administration publique, de nos entreprises et de la société toute entière », a déclaré la ministre Aurélie Adam Soulé Zoumarou justifiant le choix du thème de cette année. Retraçant le rêve devenu réalité, la ministre de l’Economie numérique et de la digitalisation a exhorté tout le monde à un engagement patriotique pour une réelle maturité numérique afin d’accomplir la vision du chef de l’Etat qui envisage faire du Bénin la plateforme numérique de l’Afrique. « Il reste encore beaucoup à faire, raison pour laquelle nous ne devons pas dormir sur nos lauriers », a-t-elle affirmé. Diverses activités sont menées dont des émissions sur les radios et télévisions en français et en langues nationales sur les thématiques liées au numérique afin de permettre à la population d’être informée davantage sur les avancées du secteur et le rôle que le numérique peut jouer dans leur vie. Plusieurs communications sont aussi au rendez-vous. Il s’agit entre autres de : « Jeunesse, sciences et technologie pour la transformation socio-économique et industrielle d’une nation : place du numérique » ; « Modernisation des services publics : de l’intention à l’action », etc. Le concours « Les Amazones du Digital » est également inscrit sur la liste des activités. Un concours qui a pour objectif, la création et la croissance des entreprises portées par des femmes pour ainsi contribuer à la création d’emplois par le numérique et de participer au développement communautaire.

 

Bertin DOKO