Fake News: Le seul clic qui fait la différence

Société

Le "Fact checking project" est officiellement lancé ce vendredi 15 janvier 2021 à l'Infosec à Cotonou. Initié par US- Benin Women Alumni Association (US-BWAA), le Fact checking est une plateforme qui permet au public de vérifier toute information douteuse ou fausse. La cérémonie a été faite en présence de l'Ambassadrice des États-Unis près le Bénin, des membres de la US-BWAA et de la représentante de la ministre de l'Economie numérique et de la digitalisation.

Réduire la propagation des fausses informations. C'est tout le souci de la US-BWAA. Le moyen le plus innovant trouvé est la création d'un site web capable de générer la vérité à l'encontre du mensonge. www.factchecking.us-bwaa.org, est désormais disponible pour le public et les professionnels des médias afin de vérifier n'importe quelle information jugée fausse ou susceptible de créer la confusion.

« Depuis 2019, le monde est en trouble face à la pandémie du Covid-19. Les informations fusent de toutes parts. La confusion de tous s'empare. Alors nous avons décidé de jouer notre rôle », a déclaré la Coordonnatrice du Fact Checking Project, Inès Kuassi Nanga, en rappelant le contexte de la création de cette plateforme. 10 journalistes,  10 blogueurs et 4 influenceurs, seront formés et aptes à gérer la plateforme. Une cellule de veille stratégique sera également mise en place pour la surveillance et la correction des fausses informations. Les informations corrigées seront diffusées via les nouveaux médias et ceux traditionnels tels que les radios communautaires pour permettre une large compréhension des populations à la base. La vérification des informations sera notamment basée sur plusieurs sources dont celles nationales et internationales. « Au niveau national, l'équipe travaillera avec l'Union des Professionnels des Médias, UPMB et fera si possible des investigations sur les sources afin de corriger les fausses informations », a précisé Inès Kuassi Nanga. « Alors qu’on s'approche des élections présidentielles dans notre pays, la présente plateforme sera utile à la vérification des informations en période électorale et post-électorale », a-t-elle ajouté.

Le projet de vérification des informations est financé par le département d'Etat Américain  pour un montant global de 10.980 dollars US. « Je suis très heureuse de rejoindre la US-BWAA pour cette initiative opportune » a affiché Patricia Mahoney, Ambassadrice des Etats-Unis d'Amérique près le Bénin. Pour elle, il est de plus en plus difficile aujourd’hui de distinguer la réalité de la fiction. C'est à juste titre qu'elle a salué cette idée mise en œuvre par la US Benin Women Alumni Association. « Stop, Réflexion et Vérification », sont les trois réflexes conseillés par l'Ambassadrice face aux informations.

Créée en 2017, la US-BWAA est une association de femmes et de filles ayant bénéficié des programmes d'échanges du département d'État Américain. « Elle a pour objectif premier, la promotion de l'épanouissement des femmes et filles par le renforcement du leadership féminin à travers la formation, le coaching, l'incitation des filles et femmes à s'impliquer dans la vie publique de leurs communautés » a fait savoir la présidente de la US-BWAA Ether Djossa.

Afin de pérenniser les efforts consentis, la plateforme "Fact checking project" sera cédée au Réseau Ouest Africain pour l'Edification de la Paix (Wanep Bénin) et à l'Association des blogueurs du Bénin, pour un maintien et une gestion continue.

Bertin DOKO