CAN Egypte 2019 : Les Écureuils à la maison

Sport

Les Ecureuils du Bénin ont croisé les crampons ce mercredi 10 juillet 2019, contre les Lions de la Teranga dans le cadre des quarts de finale de la 32ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations. L’exploit n’a pas été réalisé côté béninois. Les poulains de Michel Dussuyer ont été éliminés. Ils sortent par la grande porte.

Le seul but d’Idrissa Gana Guéye à la 70ème minute de jeu a suffi aux Lions de la Teranga pour se qualifier pour les demi-finales de la CAN Egypte 2019 au détriment des Ecureuils du Bénin. Cette fois-ci les béninois n’ont pas trouvé la clef du match. Ils ont su contenir les nombreux assauts sénégalais déjouant les pronostics et faisant même douter les adversaires du jour. Les 45 premières minutes ont montré une fois encore la solidité défensive des béninois, solidité et solidarité collectives qu’ils ont montré depuis le début de cette CAN.

En seconde période, plus les assauts sénégalais se répétaient, plus les béninois gagnaient en confiance et s’apprêtaient à imposer un faux rythme de jeu et amener leurs adversaires aux prolongations. La sortie du milieu défensif béninois Sessi d’Almeida, qui abattait un travail énorme a été exploité et a permis à Sadio Mané de délivrer une passe décisive à son partenaire Idrissa Gana Guéye pour l’ouverture du score.

Le score ne changera pas jusqu’au coup de sifflet final. Le Sénégal obtient ainsi son billet pour les demi-finales.

La participation du Bénin à cette phase finale est un point largement positif, pour emprunter les termes du sélectionneur des Ecureuils, Michel Dussuyer. Durant le parcours, ils ont joué contre les grandes équipes du continent qui ont un palmarès assez impressionnant. Le Ghana, Le Cameroun, le Maroc et le Sénégal. Aucun regret, même si cette élimination laisse un goût d’inachevé, les Ecureuils doivent rentrer au bercail pour tirer les réels enseignements de cette participation et se projeter pour les éliminatoires de Cameroun 2021, qui se profilent déjà à l’horizon.

Certains cadres de l’équipe devront céder leur place, à l’image du capitaine Stéphane Sessegnon, Mickaël Poté, Emmanuel Imorou, Fabien Farnolle et dans une moindre mesure Khaled Adenon. Tous ont dépassé la trentaine. Il faudra vite bâtir une autre équipe autour des Olivier Verdon, Séibou Mama, Moïse Adilehou ou encore Sessi d’Almeida.

La Coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019 est terminée pour eux. Ils sortent dignes de cette compétition.

 

Ghyslain-Euloge NANGA