Eliminatoires CAN 2022 : Dussuyer doit éviter le piège Lesotho

Sport

Ce samedi 14 novembre, le Bénin reçoit le Lesotho au stade Charles de Gaulle pour le compte de la troisième journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2022. Quatre jours plus tard, les Ecureuils vont se rendre à Maseru pour la 4ème journée des qualificatifs de la CAN.  Il s'agit donc de deux matchs très importants dans la course  pour la qualification à la prochaine Coupe d'Afrique des Nations.

Si les hommes de Michel Dussuyer espèrent participer à la Coupe d’Afrique des Nations Cameroun 2022, cette compétition continentale de grande envergure, ils doivent faire le plein de points pendant cette double confrontation contre les Crocodiles du Lesotho. Favori du groupe derrière le Nigeria, le Bénin doit tenir bon. Un mauvais résultat pourrait réduire les chances de qualification du Bénin. Malgré leur statut de quart de finaliste de la dernière CAN en Égypte, les Ecureuils doivent beaucoup se méfier des Crocodiles qui comptent dans ses rangs 90% de joueurs locaux et qui ont  joué ensemble pendant des semaines. Oliver Verdon, cadre de la défense béninoise, testé positif au coronavirus ne sera pas de la partie.  Cebio Soukou et Jordan Adeoti quant à eux, ont été retenus par leur club respectif.  Tous des titulaires habituels, Michel Dussuyer va devoir faire sans eux.  Sauf surprise de dernière heure, la charnière centrale du Bénin sera composée du vice-capitaine Khaled Adenon et de Cédric Hountondji.  Bien qu'ils soient tous deux de bons défenseurs, l'inquiétude réside dans le fait qu'ils n'aient pas beaucoup joué ensemble ces temps-ci. Sans oublier que Khaled Adenon  n'a plus le même niveau  de compétitivité depuis qu'il a rejoint US Avranches en National 1 en France.  Buteur et passeur lors de la dernière journée FIFA face au Gabon, Cebio Soukou est un joueur très indispensable dans l'effectif de Michel Dussuyer. En plus de composer sans le capitaine Stéphane Sessègnon, le sélectionneur national fera sans le joueur de Armenia Bielfield, auteur de 6 passes décisives en 12 sélections. Le seul reproche qu'on peut faire au technicien français est de ne souvent pas donner du temps de jeu aux plus jeunes pour faciliter leur intégration. Peu importe les absences, il est clair qu'une victoire des jaunes est impérative samedi prochain.

 

Rivel Gansè