Eliminatoires CAN U17 zone COSAFA : 4 équipes écartées pour fraude

Sport

La triche sur l’âge est l’un des fléaux qui décrédibilise les compétitions de catégories d’âge en Afrique. Malgré les sanctions prévues par la Confédération Africaine de Football pour lutter contre la tricherie d’âge, certains pays s’adonnent toujours à cette pratique honteuse.

L’Afrique n’est visiblement pas encore prête à laisser sa triste réputation ‘’de continent où les joueurs trichent beaucoup sur leur âge’’. Initialement prévu pour se jouer entre huit (8) équipes, le tournoi qualificatif de la CAN des moins de 17 ans dans la zone d’Afrique australe se jouera finalement entre quatre (4) équipes. Alors que la compétition devrait démarrer ce vendredi 20 novembre 2020 en Afrique du sud, le Conseil des Associations de Football en Afrique Australe (COSAFA) a annoncé la disqualification de quatre pays. Il s’agit du Botswana, des Comores, de l’Eswatini et du Zimbabwe. Ces quatre nations ont été disqualifiées après que leurs joueurs aient échoué aux tests d’imagerie par résonance magnétique (IRM). Autrement dit, au moins un joueur de ces pays ont triché sur leur âge. Autre sanction, la CAF a décidé de suspendre les quatre équipes disqualifiées pour les deux prochaines éditions de la Coupe d’Afrique des Nations U17. Le tournoi reprend ce dimanche 21 novembre et va réunir les quatre autres équipes en règle telles que l’Afrique du Sud, le Malawi, la Zambie et l’Angola.  Les deux meilleures équipes se qualifient pour la finale, le 29 novembre prochain. Il est clair qu’après cette sanction de la CAF à l’endroit des pays fraudeurs, le Bénin est averti. Si les Ecureuils avaient été sanctionnés lors du tournoi qualificatif de la CAN U17 Tanzanie 2019 pour les mêmes raisons, nul doute que les autorités sportives béninoises veillent au grain pour ne pas faire vivre au Bénin, une nouvelle humiliation. Rappelons que les Ecureuils jouent le tournoi qualificatif de la CAN des moins de 17 ans de la zone UFOA B à partir du 26 Décembre 2020 au 10 Janvier 2021 au Togo.

 

Rivèl Gansè